Articulations et météo

Beaucoup de patients ont pu remarquer que la météo et plus particulièrement le mauvais temps (temps froid et humide) pouvait avoir une influence plus ou moins importante sur les douleurs articulaires. En effet, la plupart des patients atteints d’arthrose ou ayant des antécédents de fractures ont la désagréable sensation d’un réveil de la douleur en fonction de ce changement de météo.

Qu’en est-il réellement ?

Ce mécanisme de « météo-sensibilité » pourrait être expliqué physiologiquement par la présence dans le corps d’une multitude de baro-récepteurs de la douleur réagissant aux variations de pression atmosphérique. Lorsque le temps devient froid et humide, on note une chute de la pression atmosphérique extérieur. La pression intra-articulaire devient alors plus forte et les baro-récepteurs de la douleur déclenchent le mécanisme de douleur.

Certains patients ont aussi noté que le fait de prendre l’avion pouvait avoir une incidence sur les douleurs articulaires. En effet, la pression dans une cabine d’avion étant beaucoup plus faible que celle enregistré au sol, on retrouve donc le même mécanisme de différentiel de pression au niveau des baro-récepteurs de la douleur de l’articulation touchée.

Que disent les études scientifiques ?

De nombreuses études ont été réalisée sur le sujet mais n’ont pas mis en lumière de lien entre les variations de pression atmosphérique et les douleurs articulaires. En effet, les différences de pression en lien avec les phénomènes météorologiques sont très faibles comparées à celles qui surviennent lors d’un changement d’altitude.

Les chercheurs ont montré qu’une diminution de 1 à 2 hPa par heure sur un baromètre fixe est caractéristique de la survenue d’un orage mais aussi que cette variation peut également être obtenue en s’élevant de moins d’une vingtaine de mètres du sol.

Quelles conclusions ?

En conclusion, si les variations de pression était à l’origine de douleurs articulaires (ou en tout cas, une cause favorisante), elles surviendraient aussi en prenant l’escalier, l’ascenseur ou même à bord d’un véhicule en pleine montagne.

Les sensations de douleurs seraient, selon certains experts,  expliquées par le fait que lorsque le temps commence à changer (froid, humidité, pluie, orage ..) les patients ont tendance à moins sortir et donc garder une même position de manière prolongée et donc seraient plus enclins à ressentir certaines douleurs articulaires.

 

Sources :

Weather changes and pain: perceived influence of local climate on pain complaint in chronic pain patients. R.N. Jamison et coll.

Weather forecasting in rheumatic disease G Nyberg, A Nybeg – Archives for meteorology, geophysics

 

 

 

 

 

 

 

Publicités